gruyeresuisse

08/11/2019

Max Aub et les enrhumés

Aub.jpgMax Aub, "Manuscrit corbeau", trad. de l'espagnol par Guillaume Contré, Héros-Limite, Genève, 2019, 128 p., CHF 22,40 E..

 

Max Aub a su ce qu'il en fut de l'exil. "Propriétaire" de quatre nationalités (française, allemande, espagnole, mexicaine) il fut l'ami de Dali, Lorca, Bunuel et Picasso. Il aura été à l'origine de son "Guernica" et co-scénarite de "Sierra de Teruel" de Malraux. L'auteur dut fuir l'Espagne suite à la défaite des Républicains.

 

Aub 2.pngIl se retrouva interné en France au camp du Vernet puis, en tant que juif, dans celui de Djefla - ce qui le sauvera de Dachau et d'une mort problable qu'un tel livre anticipe. Les éditions Héros-Limite publie la seconde version de ce "Manuscit",  témoignage absolu et qui scénarise un Corbeau biblique et prophète.

 

Aub 3.pngLe volatile - le plus intelligent des animaux - met en évidence les aspects les plus terribles des "animaux qui s'enrhument". A savoir les renards et les loups qui limitent les autres aux rangs de poux parmi les millions de ceux qui grouillent dans leur couche ou ce qui en tient lieu au milieu de la merde. Chacun fait ce qu'il peut - jusqu'à enfiler les pieds nus dans des charognes - afin de "tenir". Le langage est d'une puissance rare. L'humour lorsqu'il est là glace le lecteur. Tout le destin des hommes est présent. Dire que c'est terrible serait un euphémisme.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Écrire un commentaire