gruyeresuisse

06/11/2019

Lador et Baladi Day chez HumuS

Lador.jpgAlex Baladi et Pierre Yves Lador "Course", Helices Helas, Vevey, 2019, 80 p.. Et le "9 novembre 2019 c'est LADOR DAY" à la librairie HumuS, Lausanne

A l’origine, de " Course" il y eut une exposition d’Alex Baladi à L’Atelier 20 de Vevey. L'artiste y proposait un ensemble de personnages et motifs (le teckel, le cow-boy, le ballon, l’os, la fuite, etc.,). Pierre-Yves Lador l'éclectique a rebondi dessus pour proposer à travers ces vignettes un récit en contrepoint. L'auteur dit son fait au monde et comment par exemple le cow-boy devient le parangon de notre société mondialisé et en écroulement.

SLador 2.jpgon récit est aussi ouvert, cryptique qu'impitoyable là où le jeu des ellipses du dessin permet à Lador d'offrir des échos profonds dans ce qui devient une "bande dessinée" d'un genre particulier. L'arrogance nécessaire du discours percute les dessins plus "sages" de Baladi.

 

 

 

 

Lador 3.jpgLe livre devient un étrange pandémonium. Tout fonctionne sur des plans particuliers où les époques sont convoquées. Preuve que Lador aime regarder le "spectacle" de la rue comme celui de la nature et de l’intime qu'offre l'artiste afin de les métamorphoser dans ses mises en abyme à prises multiples et accouplements temporels. Les miroirs se brisent, le monde tel qu’il est perd ses repères dans ce pont suspendu au dessus du vide (le nôtre) entre textes et images. Et ce dans l’espoir qu'ils remontent ce que les hommes gâchent et cassent.

Jean-Paul Gavard-Perret

Écrire un commentaire