gruyeresuisse

12/09/2019

Flora Mottini : odyssée de l'espace

Mottini.pngFlora Mottini, "Sortie astrale", Quark, Genève, du 12 septembre au 26 octobre 2019.

Par des sortes d'empreintes, du tachisme et différents types de reports et transferts Flora Mottini remplace le chaos en fêtes colorées. D’étranges mixions, structures et incidentes deviennent des sarabandes. Les formes y sont hallucinées et grouillantes. L'artiste en appelle au choc sensoriel mais pas seulement. L'oeuvre devient l’expédient ni des enfers ni des paradis mais d’un territoire où se desserre le carcan de la représentation au profit d’un langage enjoué et ludique - mais pas seulement. Existe une perspective particulière fruit d’une réflexion libératrice autant esthétique que philosophique.

Mottini 2.pngAtteindre le ciel ne passe pas par "du" paysage mais par la peinture elle-même. L’œuvre la développe dans l’idée que toute représentation du monde est une construction avec ses codes propres. Loin de tout effet miroir et contre l’illusion  réaliste l'artiste préfère un signifiant au signifié. Le premier est ici entretenu comme quelque chose de transcendant quoique "matériel" afin que la peinture fasse fonction de labyrinthe oculaire. C'est en ce sens qu'il faut considérer une telle traversée des apparences. Elles sont remplacées par torsions et assomptions dans la pentecôte des couleurs.

Jean-Paul Gavard-Perret

Écrire un commentaire