gruyeresuisse

06/06/2019

Je ne vois que toit (XL)

RV.gifLe rang des vous

 

La jouissance phallique hante l'homme placé devant le mystère de celle de sa partenaire. Il génère chez lui fascination ou haine. D'un côté nous sommes chez Bataille, de l'autre dans le fondamentalisme. En les deux cas le mâle reste fixé au fétichisme de sa mère. Il l'a été pour elle et il la garde en lui en prouvant que la natation en liquide amniotique est une métaphysique.

Quant à la femme elle attend de l'homme ce qu'il n'a pas. Mais ce pauvre errant ne le comprend pas. Ce qui manque à sa compagne n'est pas son truc (bon an mal an il en fait bon usage) mais, et en dehors de la meringue qu'il met sur la table, c'est une parole, une assise, un signe. En leur absence créatrice de ravage et d'affliction la femme peut devenir soit mystique, soit érotomane. Ce qui reste exhorbitant mais explique combien la jouissance et l'angoisse demeurent inabordables.

Lhéo Telle (aka Jean-Paul Gavard-Perret)

09:09 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.