gruyeresuisse

02/06/2019

Je ne vois que toit (XXXVI)

Lalique.jpgZone subversive

Poux devenu sans abri sur la tête d'un chauve. Tout ça pour prendre l'air à perte de murailles, branchages, gel. Et bronzer au grand jour dans sa petite culotte à dentelles mentales afin d"éviter les casses burneries qui rongent sous la chenue calotte une masse grise et blanche de matière cervicale.

chauve.jpgTête devenue pouls pour le poux sans besoin de notaire afin de s'annexer une terre désolée. Ne craignant ni le soleil, ni l' immense tempête sous le crâne, son dernier éclair silencieux et la parole qui ne se brise osant encore un hugolâtre "donne lui à boire dit mon père".

Reste sur la surface polie une petite goutte de brillantine cristalline en guise d'écho Lalique au triangle absolu de celle dont le poux fut l'époux. Son noeud gordien lui caressa jadis le ventre, les seins et le pubis.

Lhéo Telle (aka Jean-Paul Gavard-Perret)

Image 1 : verrerie Lalique.

13:55 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.