gruyeresuisse

19/05/2019

Je ne vois que toit (XX)

Divoy 2.jpgInfusion lente

 

"Allez donc, allez !" disent aux garçons leur mère embrouilleuse "mais revenez moi derechef". Et ils rentreront laissant flotter leur chemise et - en plan - seins et écrin qu'ils viennent de marauder, non sans gestes maladroits envers les sauvageonnes hirondelles.

 

Sur leurs talons hauts les magiciennes - dont le sourire ne ment jamais à qui sait y voir leur sexe - auraient pu leur proposer printemps et léthé. Elles restent pantoises face à ceux qui les quittent. Il faut attendre que leur crâne se dégarnisse et qu'eux-mêmes décryptent ce qui se passe à l'intérieur. Ils ne se contenteront plus d'arracher boutons, pressions et broches. Peu à peu leur fenestron se fermera afin d'éviter que s'envole la chimère. Ils regarderont les étoiles à travers (le Vélux est un luxe) avant que le ciel disparaisse dans celui du lit. Le tout avec le goût de verveine des jours qui blanchissent.

 

Lheo Telle (aka Jean-Paul Gavard-Perret)

Photomontage de Michèle Divoy 

 

16:26 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.