gruyeresuisse

12/05/2019

Je ne vois que toit (XV)

Satie bon.jpgSatiesfaction

 

Lui : je suis venu pour écouter Satie.

Elle : Quand vous voudrez

Un temps. Elle choisi un C.D. . La musique demarre.

Lui : C’est vrai que vous écoutez Satie souvent ?

Elle : Tout le temps.

Lui : Sans arrêt ?

Elle : Oui.

Un temps

Elle : Sans arrêt.

Un temps

Elle : vous avez l’air inquiet ?

Lui : non pas inquiet : gêné.  Je n’ai pas l’habitude.

Un temps. Ils écoutent, de plus en plus attentif.

Elle : On dit que Satie était seul.

Lui : Oui tout seul.

Un temps

Lui : Quand on est seul on est seul.

Elle : Qu’est-ce que ça donne quand on est ensemble ?

Un temps

Lui : Il faut être sur la même longueur d’onde pour écouter

Elle : Et pour pouvoir s’entendre.

Un temps

Elle : vous voulez que j’arrête le C.D. ?

Lui : non, au contraire : vous pouvez même le mettre plus fort.

Un temps

Elle : Nous sommes dans la même situation ?

Lui : Oui, je crois que nous sommes soumis aux mêmes… conditions.

Elle : Quoi par exemple ?

Lui : On ne peut pas les décrire.

Un temps.

Elle : On les vit

Un long temps ;

Elle : tout le monde nous quitte, vous le savez ?

Lui : Oui, tout le monde.

Long temps de musique, puis silence.

Lui : Au revoir. A demain midi.

Elle : Au revoir, à demain.

(Bruit off : glissement d’une rivière qui coule non loin).

 

 

Lheo Telle (aka Jean-Paul Gavard-Perret)

09:25 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.