gruyeresuisse

24/04/2019

Doris Stauffer : préludes à une nouvelle galaxie

Sorcières.jpgDoris Stauffer, "Tremblez tremblez …,Féminisme, sorcières, art et pédagogie", C.C.S, Paris, 26 et 27 avril 2019

Le centre Culturel Suisse de Paris fait retour sur les grandes oeuvres du féminisme à travers les apports de Doris Stauffer figure majeure de la lutte mais tout autant en appelle à des visions prospectives du féminisme créatif des "sorcières" - titre d'une des première revue féministe dans les années 70 mais aussi slogan des féministes italiennes à la même époque « Tremblez tremblez, les sorcières sont de retour ».

Sorcières 3.jpgL'évènement et les activités proposées (tables rondes, projections, ateliers de création  et un edit-a-thon Wikipedia afin de replacer la pensée de Doris Stauffer dans un contexte international et contemporain) abordent divers thèmes tels que l’égalité dans le monde du travail, la position de la femme dans la politique ou dans le système de l’art, l’actualité tragique de certains retours en arrière.

 

 

 

Sorcieres 2.jpgCette proposition ouverte sur l'émancipation des femmes est là pour inventer de nouvelles relations. Elles ne condamnent en rien le désir des hommes mais leur apprendront à assumer pleinement celui des femmes afin que ce que Barbara Polla nomme "les deux parties du ciel" ne s'opposent pas dans des orages mais inventent un bleu limpide. Le rêve urgent est celui d'effacer les rôles d'agresseurs et de victimes le tout dans l'érotisme d'un nouveau rapport au monde et aux autres même si le chemin demeure encore aujourd'hui plus bordé d'épines que de roses.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.