gruyeresuisse

09/03/2019

Ten Broek : repons

Ten Broek.jpgTen Broek crée un univers mélancolique particulier où nudité des femmes et nature (feuilles) crée un mariage particulier. Pas de lignes de démarcation entre elles mais pas d'assimilation : juste une juxtaposition avec mystère: au regardeur de reconstituer à travers les émulsions, des harmonies au milieu d’une intimité plus suggérée que dévoilée dans une synthèses aux frontières douteuses entre rêve et réalité comme autant de promesses et de résistances implicites au gabarit du royaume de l’apparence dite vériste.

 

Ten Boroek 2.jpgLe corps de la femme et les feuillages créent d’autres filets de sens mais toujours selon la même perspective : une solitude esquissée et dont l'émotion reste cachée. Chaque prise devient une trame de regard qui remonte à l’élémentaire de la nature. La peau devient un herbier là où une naturalité des photos ne bloque pas le vivant. Bien au contraire. Mais il est hors mouvement au sein de lumières pâles.

 

 

 

 

Ten Broek 3.jpgL'évanescence et l'euphémisme provoquent un prolongement à la thématique du nu comme à celle de la nature pour évoquer une double beauté sans effet de redondance. Il s’agit de se replonger dans un bain de jouvence par les déplacements à peine perceptibles et dans une physique ou une «science» du mystère au sein d'une phénoménologie particulière.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

www.tenbroek-fotografie.nl

Les commentaires sont fermés.