gruyeresuisse

08/03/2019

Stéphane Kropf : l'art et l'oignon

Kropf bon.jpgStéphane Kropf, "All Over / A lover", Galerie Joy de Rouvre, Genève, du 15 mars au 27 avril 2019.

L'art est pour Stephane Kropf un système d'illusion et d'impression. Au caractère "cimenté" d'un aspect « classique » de représentation le Lausannois préfère d'autres trames  de contact et de lecture. S'impose l'idée de l'oignon (que Léonard de Vinci lui-même n'avait pas hésité à convoquer) afin d'illustrer l'investigation et la métamorphose que propose l'art sur la " trivialité " positive.

 

Kropf.jpgStéphane Kropf la transforme non sans poésie. Il fend le réel comme un oignon pour en distinguer le maximum des tuniques ou pelures qui forment ses cercles concentriques face à d'autres - moins visibles - que la société en sa grammaire a superposées. Le plasticien montre de la sorte que le monde - comme l'oignon - n'est pas une boîte. Ce qu'il contient est multiple en son paradoxe pelliculaire. Chacune de ses " écorces " devient un centre et une périphérie. L'art  n'est pas ce qui enveloppe mais ce qui décale en une narration moins absurde que drôle et surprenante.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.