gruyeresuisse

26/02/2019

Gédéon et le roman du renard - Keith Donovan

Donovan.jpgKeith Donovan, "Tableaux 2017-2018", Galerie Anton Meier, Genève, du 7 mars au 20 avril 2019.

 

Keith Donovan poursuit son travail d'iconoclaste en ouvrant un nouvelle étape : il s'intéresse ici à Benjamin Rabier, personnage étrange et mystérieux de la bande dessinée et de l'illustration au début du siècle dernier. Il créa entre autre la célèbre image "La vache qui rit" et les histoires du canard Gédéon.

 

Meier 2.jpgAvec lui, l’univers pictural de Keith Donovan se fraye un passage dans l’entre-deux du figural et de l’abstrait avec un sens marqué à la fois de l'expérimentation et de l'humour. S’y jouent des apparences inconnues et les impressions complexes que celles-ci peuvent ouvrir. Le tout avec l'espoir que tout regardeur se couchera moins bête que la veille à la clarté de la lune. Les illustrations du temps passé ne sont en rien reproduites. Le travail est composé de formes organiques et animales à la fois.

 

Meier 3.jpgLes références voguent en une sorte de freak show. Se  crée un "naturalisme" d'un nouveau genre au sein de collages. Ils  "gardent la belle nature grasse des dessins de Rabier" précise Donovan. Néanmoins et loin de tout propos intellectualisants, l'artiste propose d'étranges rébus. Ils prouvent que la cervelle de l'artiste est rarement flemmarde. Quoique expérimentale l'oeuvre garde beaucoup d'humour et fait également penser à ces moments où l'on ne prend pas le temps de considérer les questions ou qu'on ne les a tout simplement pas comprises.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

Merci pour cette belle article. Je dois avoué ici une chose, c'est que j'avais voler la phrase sur Rabier d'un texte de Michel Tournier qui dit;
"Parmi mes livres d'enfant, je garde une tendresse inoubliable pour les albums de Benjamin Rabier. Le canard Gédéon, la chèvre Aglaé, le singe Chabernac, et surtout la belle, douce et grasse campagne où ces personnages évoluent..."
J'espère vous voir au vernissage le 7 mars!
Keith Donovan

Écrit par : Keith Donovan | 26/02/2019

Les commentaires sont fermés.