gruyeresuisse

24/01/2019

Paul Fournel : Guignol, Gnafron et les autres.

Fournel.jpgLe "père Mourguet" inventeur de Guignol et de son théâtre de marionnettes prouva qu'il n'existe pas de spectacle sans naïveté. Elle offre au populaire son droit à être représenté. Du créateur et de ses traces - hormis son théâtre - il reste rien ou bien peu. C'est pourquoi Fournel a créé le roman vrai du Lyonnais avec toute sa verve.

 

Guignol.jpg

 

Il remet en route dans son roman la machination du désaccordé, sa scansion énergumène, sa liberté du délié et l’ouverture primitive d'un rire libérateur. La fiction engage une nécessaire course de vitesse contre l'oubli d'un genre qui survit encore ça et là.

 

 

 

Guignol 2.jpgPour saluer le 250 ème anniversaire de la naissance de Mourguet, Fournel rapproche du monde des faubourgs et des foires où le créateur inventa un souffle impur. Il rendit compte d'un monde informulé où comme écrivait Lacan "ça parle, ça jouit, et ça sait rien ». Mais où le "ça" apprend une irrévérence qui servit d'exutoire.  Fournel en profite pour poser les bases de son propre art poétique oulipien.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Paul Fournel, "Faire Guignol", P.O.L éditeur, Paris, 272 p., 19,50 E., 2019.

Les commentaires sont fermés.