gruyeresuisse

19/12/2018

Goudji et la félicité des bêtes

NGoudji bon.jpgé en 1941, ancien élève à l'Académie des beaux-arts de Tbilissi, section sculpture, Goudji s'établit d'abord à Moscou mais refuse de créer ce qu'il nomme des  "sculptures idéologiques" seules commandes permises dans l'URSS des années 1960. Après son mariage avec une française et cinq années de démarches, il quitte définitivement son pays et s'installe à Paris. Deux ans plus tard réalise l'épée d'Académicien de Félicien Marceau. Maître des objets intempestifs et bizarres il crée autant d'objets profanes que sacrés : une toque en or et lapis-lazuli pour le Musée des arts décoratifs de Paris , des pièces de table en argent massif, un baptistère pour le Trésor de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, etc..

 

Goudji.jpgSouvent tout un bestiaire tranforme l'objet de base afin de lui donner une dimension imprévue. Des bouches peuvent se cacher à l’intérieur d’assiette et des becs verseurs picorent le regard. Une poétique de la figuration crée des formes qui s'imposent à la caresse comme  à la morsure où les acquis culturels et cultuels sont revisités en divers mixages. Ils créent néanmoins une unité où le beau joue de l'enlulinure et de ce que Rimbaud nomma "la félicité des bêtes".

Goudji 2.jpg

Chaque objet propose une vision déstabilisante qui oblige à interroger sur son sens. La création devient l’acte d’instauration d'une présence en tant que sujet par le remaniement sur trois niveaux : le réel, le désir et la jouissance (spirituelle ou profane). L'orfèvre crée toujours le déplacement d’un signifiant-maître même lorsqu'il touche au sacré. Ses images de «re-présentation» se soustraient aux images de «représentation». Goudji détourne et se réapproprie les codes du vernaculaire comme du sacré afin de proposer par l'objet sa vision poétique du monde.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

Avant le bestiaire, hommage à sa mère férue de sciences naturelles , il y eut la mode avec bracelets et colliers qui auraient intéressé la plume agile de JPGP.

Écrit par : Villeneuve | 19/12/2018

Les commentaires sont fermés.