gruyeresuisse

28/11/2018

Proust "Forever" - Conrad Bakker

Bakker bon.jpgLa Genevoise Barbara Polla ( directrice d'Analix Forever) présente une exposition originale de l’artiste canadien Conrad Bakker. Son "objet" : Marcel Proust. L'artiste, - après avoir réalisé une « librairie » entière de livres de poches des années 1960-1970 à Genève, travaillé sur la bibliothèque de Robert Smithson puis sur les multiples éditions des "Choses" de Perec - crée un pas de plus dans ses actions commémoratives?

Bakker.jpgChaque fois il reproduit en bois sculpté et peint les livres pour les sublimer par la force de cette transposition. Mais avec Proust il va plus loin encore. L’univers de l'auteur est retracé à travers d'autres "madeleines" : il a réuni sous forme numérique tous ceux qui lisent, commentent l'oeuvre ou en deviennent des bibliophiles. Il rassemble aussi celles et ceux qui le lisent sur tablettes et portables, qui annotent l'oeuvre sur Internet et enfin qui se retrouvent sur la tombe  de l'auteur de la "Recherche" à Paris pour y déposer divers objets en signe de témoignage.

canada 2.jpgCette pierre tombale du Père Lachaise devient dans l'exposition une plateforme numérique bleue sur laquelle les visiteurs peuvent déposer un tweet. Ils peuvent aussi apporter des objets fétiches, discuter avec l'artiste ou le curateur (Paul Ardenne) le 1er décembre ou encore manger les madeleines d’Analix Forever (nul de sait si Barbara Polla les cuisine...). Existe ainsi une célébration aussi mystique que terrestre d'une oeuvre majeure. L’art devient non un simple médium mais une méditation, hors lieu précis. La contextualisation géographique y demeure secondaire. Tout s’organise selon d’étranges mariages où le rêve spirituel et sensuel demeure encore possible. Il concrétise le désir de l'artiste de toucher par l’image la "réalité" cachée de l'écriture.

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Conrad Bakker, "UNTITLED PROJECT: IN SEARCH OF LOST TIME", Analix Forever, Paris, Genève. A partir du 29 novembre au Carreau du Temple, Paris

 

Les commentaires sont fermés.