gruyeresuisse

23/11/2018

Renate Buser : dialectique

Buser.jpgRenate Buser, "Echo - Renate Buser", CACY, Yverdon les bains, à partir du 24 novembre 2018.

Renate Buser lie à ses photographies l’architecture moderniste et brutaliste. Plus largement son approche part d’éléments de constructions afin de réaliser de grandes installations. Au CACY elle pousse ses investigations un peu plus loin en un lieu ancien (l'ancienne halle aux grains du XVIIIe siècle) où se mêlent des structures contemporaines. Ce rapport permet tout un questionnement sur le réel et sa vision.

Buser 3.jpgSur grands panneaux l'artiste suggère des vertiges visuels faits de renversements d'images ou d'échelles. La spatialisation crée un système d'échos qui renvoie du passé au présent, du réel à l'imaginaire, de l'architecture à ce qu'elle cache. De telles emprises et les enjeux d'une telle démarche bouleversent notre perception. L'artiste s’emploie à faire une table rase du paysage urbain en vue de sa réinterprétation.

Buser 2.jpgExiste une dialectique entre l’espace réel et son reflet « remonté ». Renate Buser à travers ses lignes de force, ses perspectives et leurs ouvertures permettent de confondre la transparence des supports et l'opacité des bâtiments. L'artiste anime l’architecture via ses photographies, leurs jeux d’angles et ouvre à un champ d’expérimentation à la photo comme à l'architecture là où la 2D de la première "répond" à la 3 D de la seconde.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.