gruyeresuisse

08/10/2018

Etel Adnan et l'extase du monde

Adnan.jpgL'œuvre picturale d'Etel Adnan est exposée dans le monde entier. Classée parfois "néo cubiste" elle se situe loin du naturalisme comme du symbolisme. L'émotion n’est jamais de surface. La peinture n’a pour but que de faire jaillir des éléments qui font le lien avec tout le "hors champ". "L'art est une fenêtre ouverte sur un monde auquel lui seul a accès" écrit l’artiste. Ici il est fait de fleurs.

Leur représentation devient un chant d'amour plein de surprises et de vitalité. La nature s'y dévoile à nous par une peinture moins un état qu’énergie. Le tout dans une aspiration au respect la vie et non des idéologies célestes porteuses de nocturne. La seule "nuit" que l’artiste accepte est celle qui à travers l’obscur donne présence à la lumière du jour. C'est pourquoi ici l'imaginaire découpe des cercles riches de formes et couleurs.

Jean-Paul Gavard-Perret

Etel Adnan, "Parler aux fleurs", Galerie Lelong & Co, du 22 novembre 2018 au 19 janvier 2019.

Écrire un commentaire