gruyeresuisse

20/08/2018

Difficile de dire ce qu'on croit savoir : Pascal Le Gras

Le Gras.jpgDécomposant l’acte graphique, chaque page du livre de Pascal Le Gras est étroitement lié à l’espace. Par clivages et éclipses, décalages et répétitions images et textes se croisent. Leurs lances fragiles et drues bravent ou déchiffrent les messages estompés ou changés  afin de créer une lecture plastique particulière. Il faut donc suivre de tels sillages porteurs d’alliances. Tout témoigne de chutes et de remontées.

 

Le Gras2.jpgSe lient l’infime et le plus grand loin de tout effet "pétard" même si tout est spectacularisé - jusqu’au leurre d’un certain jeu de dames là où se réunissent les contraires en une harmonie dégagée de toute prétention et en divers allers et retours.

Le Gras3.jpgExistent des surfaces de réparation où l’artiste “ développe ” un humour vivace. Le voyeur lecteur n’a pas le souci de chercher son âme dans de tels envols et labyrinthes ludiques. Et se retrouve de fait un étrange écho à la B.D. de jadis : « Pim Pam Poum ».

Jean-Paul Gavard-Perret

Pascal Le Gras, « Pap Pip Pop », Litterature mineure, Rouen, 8 E..

Les commentaires sont fermés.