gruyeresuisse

17/08/2018

Heart of stone : Patrick Rohner

Rohner .pngPatrick Rohner, “Entanglement”, Galerie Mark Müller, Zuricn, septembre-octobre2018.

Né en 1959 à Geboren in Rothenthurm, Patrick Rohner fait de la tectonique l’objet de son œuvre. Il la visite selon divers montages et pratiques. Ses photographies donnent aux surfaces un aspect étrange. Elles deviennent des tapisseries de lieux qui à la fois perdent leurs références tout en demeurant des signes clés des paysages premiers. C’est un peu comme une reproduction des montagnes mais selon une prise qui en signale l’architecture initiale qui repose sur la nature de la roche, le climat et l’atmosphère.

Rohner 2.pngL’artiste ne cesse de travailler ces problématiques des natures profondes. Celles-là créent des atmosphères énergétiques, chimiques, biologiques en des présences que l’artiste saisit en ouvrant bien des questions visuelles sur les problèmes du monde tel qu’il devient. S’inscrit ainsi en filigrane une sorte d’engagement quasi politique. N’est-ce pas là revenir à l’essentiel et passer de l’architecture muséale à une architecture de la vie ?

Rohner 3.pngL’artiste à travers le réel franchit ses frontières, modifie les manifestations visibles, ou plutôt transforme leur perception. Un hybride paysager et naturel surgit progressivement. Il demeure riche d’implications en des phosphorescences mystérieuses où sur les ruines ou les surgescences de la nature se redessine une architecture admirable nourrie de la clarté.

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Les commentaires sont fermés.