gruyeresuisse

03/08/2018

L’art de devenir un maitre du glamour : Orlando Suero

Suero 3.jpgEn 1954 le jeune sénateur du Massachusetts J-F Kennedy et sa séduisante épouse aménage dans une maison historique,3321 Dent Place in Georgetown. Quoique habitée peu de temps elle permet au couple d’asseoir sa légende. Elle est le premier pied à terre pour la Maison Blanche. Orlando Suero de l’agence “Three Lions Picture “ passe cinq jours avec les Kennedy pour une vingtaiine de sessions de prises de vue pour scénariser les jeunes époux.

Suero bon.jpgCe documentaire séduit le couple montré sous les plus beaux auspices. C’est le début de la gloire pour les Kennedy comme pour le jeune photographe : il devient l’artiste de la jet-set car plus qu’un autre il sait saisir les stars avec décontraction. Elle donne à ses clichés un aspects de vérité. Nullement styliste comme un Avedon il fit passer le sujet avant le formalisme

Suero.jpgPour certains critiques c’est un gage de qualité. Pour d’autres sa limite. Il n’empêche que l’artiste a transformé le photo journalisme pour le meilleur ou parfois le moins bon. Sa signature reste pour les experts et les amateurs un signe distinctif d’une qualité « hors les murs ».  Il existe dans chaque cliché à voir puis à découvrir. L’objectif est double : franchir le réel, sentir une présence qui se superpose à lui. Chaque œuvre est moins un ilot de repère qu’un point d’apparition par effet de voile.

Jean-Paul Gavard-Perret

Monographie, Hatje Cantze, Berlin, 2018.

 

 

Les commentaires sont fermés.