gruyeresuisse

28/06/2018

Nostalgia : Elger Esser

Esser.jpgA sa manière Elger Esser est un « peintre »paysagiste. Fasciné par des cartes postales vintage qui saisissent des lieux « au milieu de nulle part » comme il l’écrit, il poursuit cette même ambition en saisissant des paysages campagnards largement imprégnés de présences aquatiques (lac, mer, fleuve) où la palette du photographe transforme le réel en rêverie non sans références à Monet ou Proust et en passant du réalisme à un impressionnisme particulier.

Esser 2.jpgSans perdre les références véristes du réel, Elger Esser leur donne une vision afin que de l'œil au regard s'instruise un glissement. Le photographe fissure énigmatiquement les certitudes acquises de la contemplation fétichiste ou de la possession carnassière des apparences.

Esser 3.jpgPour faire « parler » la campagne, Esser sélectionne un mode de regard qui à la fois répond et devance les aspirations d’une époque influencée par un retour à la nature en ses variations lumineuses. Le photographe les révise et soudain le royaume du réel se gonfle de multiples facettes parfois presque improbables mais bien réelles quoique poétiques. Preuve que la poésie n’est pas « la privation du réel » dont parlait Minkowski.

Jean-Paul Gavard-Perret

(L'artiste expose actuellement à la Rose Gallery de Los Angeles)

 

 

Les commentaires sont fermés.