gruyeresuisse

19/06/2018

Exercice du doute et école des curieux : Mina Maure

Mina Maure 2.pngLa jeune photographe parisienne Mina Maure ne cesse d’augmenter la capacité du réel en l'articulant autour des fantasmes, pratiques sexuelles et imaginaire érotique. Les questions demeurent multiples : savoir qui est praticien(ne) et qui est patient(e) dans des jeux où à la fois ce qui ? mais aussi le quoi ? demeurent en suspens.

 

 

Mina Maure.pngLa photographe ne répond jamais. Elle scénarise. Avec humour et grâce. Le travail est léché (sans jeu de mots), les portraits « énigmatiques. Nous ne sommes plus dans des scènes de genre. La dérision est parfois sous-jacente. Et Mina Maure affectionne - pour la montrer - des compositions incongrues, ambiguës et back-stage. Ce qui lui permet au passage de questionner le rôle, l’identité et la représentation de la femme dans la société comme dans l’art.

Jean-Paul Gavard-Perret

Mina Maure, « 69», Le Cabinet des curieux », du 15 Juin au 13 juillet 2018.

12:29 Publié dans Femmes, Images | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.