gruyeresuisse

17/06/2018

La maison bleue de Frida Kahlo

FridaKahlo.jpgJuste avant sa mort (3 ans après celle de sa compagne) Diego Rivera cède la Maison Bleue (aujourd’hui Musée Frida Kahlo) au peuple mexicain par l’intermédiaire de la Banque du Mexique. Il laisse à Dolores Olemdo la charge de gérer ce qu’un tel lieu recelait en demandant que les objets restent cachés pendant 15 ans. Ils deviennent les trésors de cette exposition.

 

 

 

 

FridaKahlo  2.jpgCette maison fut importante pour l’artiste. Elle y vécut enfant et, plus tard, c’est là que son travail artistique - que son père lui-même photographe encouragea - commença et se développa. La maison est souvent visible en son travail. Et Circe Fenestra et Claire Wilcox proposent pour une telle exposition des photos et une vidéo afin que le lieu retrouve une existence. S’y retrouvent bien sûr toute la culture mexicaine mais aussi l’influence germanique paternelle en un jeu d’immersion et de surplomb dans la pulpe de l’œuvre.

 

FridaKahlo 3.jpgLe visiteur peut saisir le goût de Frida Kahlo pour les couleurs (le vert, le blanc, le noir, le bleu) et l’ornement en tant qu’objets de beauté et pour cacher les souffrances physiques et morales de l’artiste. Elle dut subir de nombreuses opérations et porter des prothèses orthopédiques visibles dans l’exposition. L’artiste sut les cacher par des habits qu’elle créa ou fit créer pour se métamorphoser en un personnage glamour et sophistiqué. Son art hybride demeure très contemporain et porte les stigmates de ses luttes physiques et politiques, de son mariage turbulent et de son impossibilité à avoir des enfants. L’exposition présente aussi d’incroyables bijoux qui sont des pièces d’exception héritées du passé précolombien de Mexique. Ils ajoutent une « couche » de beauté à une telle une icône de la mode et de l’art voire bien plus.

Jean-Paul Gavard-Perret

Frida Kahlo: Fashion Victor at the Victoria et Albert Museum Londres,juin-juillet 2018.

 

Les commentaires sont fermés.