gruyeresuisse

16/06/2018

Cabinets de médecine de la poésie générale

Deloche.jpgMarie-Philippe Deloche vient de créer une maison d’édition. Et en guise d’ouverture elle continue son travail de revue. Car « Voix publique Voix privée » offre une cinquantaine de nouages entre ses deux « champs ». L’intime n’y est plus une affaire d’ego.

Connus ou inconnus (les plus surprenants peut-être), écrivant à la fois contre et pour le langage, contre et pour eux-mêmes, les auteurs offrent divers énoncés qui restituent - du moins pour certains - l’envergure de l’impossible : Narimane Rahdoum, Justin Follenfant par exemple sont capables de s’oser, de sortir leur souffle pour remplacer leurs suffocations premières par une inspiration qui devient connivence entre soi et le monde. Existent là une dévoration des mots puis leur restitution.

Il est vrai que Marie-Philippe Deloche donne elle-même voix à ceux qui croyaient ne pas en avoir. Psychiatre elle anime des séances où les muets osent enfin émettre leur vérité provisoire – mais vérité tout de même. Une des poètes ne sait - ou ne peut pas - écrire mais la directrice a retenu ses paroles pour offrir un des plus beaux poèmes de l’ensemble.

Deloche 2.jpgCes voix foraines et jusque là disparues sont soutenues par celles de Jean-Pierre Siméon, Perrin Langda, Fabrizio Gambini (entre autres). Elles appuient de leurs présences des voix sorties d’abîme intérieur pour inventer – comme l’écrit Brice Bonfanti - des « voies insensées où se crée le neuf.

 

Ajoutons à cet ensemble la qualité de la jaquette créée par Julie Fuster. D’emblée un tel opus impose sa Deloche 3.jpgpuissance de feu. Tout est original et fort. Les 53 poètes font honneur à leur art en répondant à la « convocation épistolaire » (mais pas seulement) de l’ordinatrice. Sortant de sa « forêt hospitalière », elle en ramène des fleurs qui ont leur place dans « les cabinets de médecine de la poésie générale ».

Jean-Paul Gavard- Perret

« Voix publique, voix privée », recueil collectif, Editions Folazil, Grenoble, 2018 et Marie-Philippe Deloche - Julie Fuster "Plus la neige tombe sur le ciment", Editions Mains Soleil.

Les commentaires sont fermés.