gruyeresuisse

04/05/2018

Les chambres noires de Jean-Paul Blais (Aperti 2018, Lausanne)

blais.jpgJean-Paul Blais vit et travaille à Lausanne où il poursuit un creusement contemplatif dans le noir en un prolongement de disciplines qui font de l’artiste un héritier de Degottex et Soulages. C’est là tout un travail d’entomologiste pour la révélation d’une beauté par effet de surfaces travaillées sur le bois selon une technique personnelle en perpétuelle évolution.

 

 

Blais 3.jpg
Par effet de peau satiné et saturée de noir, jaillissent des mystères. Ils appartiennent autant à la matière enduite et travaillée, à la biologie et ses labyrinthes psychiques dont des dédales saillissent en relief. Dans des effets de couches la mécanique de l’art répond à un besoin d’absolu et de mystique que les motifs simples en creux et bosses sur des gabarits de bois soulignent. Apparaissent des  profondeurs tactiles et un profond silence là où un géométrisme souple crée un lyrisme dans des chambres noires à diverses couches de peintures et au profil particulier.

Blais 2.jpgSérigraphies, pochoirs, sculptures créent un univers nocturne mais dans lequel le noir est une lumière. Celles d’entrailles vives qui jaillissent dans les interstices de cette peinture en relief et de haute facture et dont l’effet de peau incite à la caresse. Celle-ci rêve d'épouser  divers passages, creux et pleins, déliés et doubles fonds. Preuve que la métaphysique est d’abord affaire de sensualité. Tout comme la mémoire reste une question de matière.

Jean-Paul Gavard-Perret

09:38 Publié dans Images, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.