gruyeresuisse

04/05/2018

Giacometti, Bacon : confrontation communicante

Bacon.jpgL’exposition de la fondation Beyeler et le livre qui l’accompagne montrent la confrontation communicante qui existe entre les œuvres de deux artiste icônes du XXème siècle : Bacon et Giacometti. Les deux créateurs semblent fascinés par des visions morbides, la destruction et la violence. Mais l'horreur si elle est bien là est d’un autre ordre que réaliste : elle est quasi métaphysique.

CBacon 2.pnghez Giacometti l’homme est réduit à un spectre, chez Bacon à des flaques de chair, des charognes Mais néanmoins les deux artistes ne jouent pas avec l'exhibitionnisme. Existe quasiment une sorte de paradoxale joie salvatrice.

Bacon 3.pngPlus que par la thématique foncièrement violente, la question d'être ou ne pas être torture les corps, jaillit des formes chez l’un et des couleurs chez l’autre. Chacun fait preuve d'une énergie afin de lutter contre l'atrophie mentale par la dégradation physique. C'est là sans doute le paradoxe et la force insubmersible et subversive de telles oeuvres.

Jean-Paul Gavard-Perret

« Bacon Giacometti », Ed. Catherine Grenier, Ulf Küster, Michael Peppiatt, Berlin, 204 p., 55 E., 2018. Exposition Fondation Beyeler, Bâle du 25 mars au 2 septembre 2018

Les commentaires sont fermés.