gruyeresuisse

02/05/2018

Romaine Fauchère : appartenance et incorporation (Aperti 2018)

Romaine Fauchère Bon.pngRomaine Fauchère, Aperti, 5 et 6 mai 2018 Lausanne

Après des études aux Beaux-Arts de Florence et Milan et depuis 1991 Romaine Fauchère a créé une trentaine de scénographies pour le théâtre, l'opéra et le cinéma en France, Allemagne, Italie et Suisse. Quelques siècles plus tôt cela lui aurait sans doute causé des procès en sorcellerie. Et ce pour deux raisons majeures : des trompes l’œil architecturaux et des correspondances entre lignes horizontales et verticales.

Romaine Fauchère 2.jpgA la jonction de divers genres et plus particulièrement entre Optical Art et Art Concret, l’artiste joue de divers espaces et techniques (scénographie, peinture, sculpture, dessin d’objets) afin que le non-verbal trouve une transcription et une narration capables de suggérer des émotions intenses. Le jeu du concret et de l’illusion crée une beauté particulière : elle n’est pas d’apparence mais d’appartenance, d’incorporation.

Romaine Fauchère 3.jpgL’artiste propose un art aussi conceptuel que physique. Elle accorde une nouvelle identité à l’image : elle ne parle que par son propre langage. Existe aussi une déconstruction formelle pour générer une réflexion sur l’art lui-même. Tout est donc conçu selon des architectures improbables, des géométries que l’artiste traite en noir et blanc afin de créer un nouvel ordonnancement. Le travail permet une sublimation ou plutôt un dépassement des modèles concrets ou abstraits en ce qui est moins une transposition qu’une exploration du monde des formes et des sensations qu’elles induisent.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.