gruyeresuisse

19/03/2018

Liu Hui : génétique de l’être et du monde

Liu Hui.jpgAvec sa nouvelle série et livre « No Word From Above » la photographe chinoise Liu Hui poursuit l’exploration de l’intimité, de la lumière et de la nature. L’artiste tente une communion entre le micro et le macrocosme et le lien qui unit la nature et le secret de l’existence. Et ce, dans une harmonie vitale et beaucoup de simplicité mais tout autant de poésie quelles que soient les échelles de prise de vue.

Liu Hui 2.jpgLa photographe explore le proche et le lointain avec autant de force que de délicatesse. Existe un effet tout autant tellurique qu’éthéré. Le regard voyage entre ces deux rives. La femme y devient fleur. Rameutant de l’espace et du temps l’artiste en cherche des dominantes cachées qui résonnent. Elle en montre les pouvoirs absorbants au moment où le monde semble se transformer.

Lui Hui 3.jpgLiu Hui cherche à comprendre les visions globalisantes ou intimes en adaptant des « climatologies » oubliées à travers divers courants et compositions. Contre les myopies elle impose une cosmogonie. Fouillant mais ne confondant rien, l’artiste ne cherche pas des fusions qui remontent aux aubes de l’émotion. C’est une marche, un bien commun. Atmosphère, milieu, espace tout est concentré en clarté pour une phénoménologie revisitée du monde. L’artiste ne retient que ce qui fait sens et nature loin de toute paraphrase.

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Les commentaires sont fermés.