gruyeresuisse

01/02/2018

Les hétérotopies de Frank Kunert

Kunert.jpg« LifeStyle » représente la suite des deux livres précédents livre de Frank Kunert « Topsy-Turvy World » and « Wunderland ». Il y poursuit son invention méthodique des lieux intérieurs ou extérieurs chargés d’un certain non-sens voire d’une absurdité. Les maisons de l’être prennent d’étranges aspects. Et de tels tout petits mondes deviennent des magasins de curiosité en dérive entre le grotesque et une métaphysique des lieux. S’y cache néanmoins toujours un charme. Voire une magie que le photographe saisit sans se prendre au sérieux mais avec impeccabilité.

Kunert 2.jpgLe plus profond humour et un certain tragique ne sont jamais loin l’un de l’autre. La satire n’est qu’apparente au sein des compositions de décor que l’artiste construit avec minutie. Il pourrait s’en contenter mais leur représentation photographique leur donne une autre dimension et illusion. Sont proposées des narrations de vie que le spectateur peut inventer à sa guise. Vides de présence humaine de tels lieux évoquent toujours - au-delà de l’humour et de la fantaisie - mélancolie et la tristesse. Kunert propose donc un contre monde aussi poétique que critique. Toute la question de la visibilité se situe en un idéal absurde entre le réel et ce qui lui échappe, comme entre l’art et son imaginaire renouvelé de manière originale.

Jean-Paul Gavard-Perret


Frank Kunert, « Lifestyle », Hatje Cantz, Berlin, 72 p., 2018

15:26 Publié dans Images, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Il y a un art qui est fait d'objets mis en scène, d'objets les plus muets qui cependant vont dire quelque chose, et c'est le regardeur finalement qui déroule une histoire, au moins quelques mots lui venant de l'artiste qui fait parler les choses.

Écrit par : kriss vitti | 02/02/2018

Les commentaires sont fermés.