gruyeresuisse

25/11/2017

Un voyage au cœur de l’art – Fondation Beyeler

Beyeler.jpgC’est en octobre 1997 que le Fondation Beyeler ouvrit se portes. Pour fêter son 20ème anniversaire elle publie « The Collection – It Might Turn Out Well if the Sunshine Lasts…”. S’y découvrent un ensemble exhaustif des œuvres que les galeristes et collectionneurs Ernst et Hildy Beyeler ont réuni depuis les années 50 et qui sont présentés depuis 1997 dans le musée de Renzo Piano à Riehen près de Bâle.

Beyeler 3.jpgCe livre est plus une histoire du lieu qu’un simple catalogue : les mots des artistes y sont présents. Ils deviennent leurs propres avocats à travers lettres, publicités, articles de journaux directement en rapport avec les œuvres présentées. Monet par exemple, dans une lettre à sa femme, explique comment il a dû attendre le changement météo afin de pouvoir peindre la lumière qu’il attendait. A l’inverse Andy Warhol montre son désintérêt à toute explication aux conditions de sa création en affirmant qu’il n’a rien à dire. Voire…

Beyeler 2.jpgAu-delà, l’ensemble crée divers liens entre le passé et le présent et prouve l’éclectisme des deux collectionneurs d’exception. Arp, Louise Bourgeois, Cézanne, Degas, Giacometti, Dubuffet, Kandinsky, Klee, Malevitch, Matisse, Mondrian, Monet, Picasso, Rodin, Henri Rousseau, van Gogh et bien d’autres rallument des visions par la pertinence de leurs travaux. Tous ont pour points communs la capacité à revenir aux sources du langage pictural et plastique.

Jean-Paul Gavard-Perret

Fondation Beyeler,“The Collection – It Might Turn Out Well if the Sunshine Lasts”, Ed. Theodora Vischer, Hatje Cantz, Berlin, 2017, 284 p. 78 E.

Les commentaires sont fermés.