gruyeresuisse

25/11/2017

Guillaume Dénervaud : ébullescences

Denervaud.jpgGuillaume Dénervaud, « Star 20 », avec une nouvelle de Mark Von Schlegell, Colectif Rats, Editions Star, Vevey, 2017.

Denervaud3.jpgA 30 ans, Guillaume Dénervaud, a déjà une belle série d’expositions derrière lui. Notamment au « Hard Hat » de Genève, au « Circuit » de Lausanne et à la Galerie Nicolas Krupp de Bâle. Adepte des grands formats, il est tout aussi capable de créer des dessins plus petits : «Beaucoup de A4 ont vu le jour sur ma table de cuisine ou lors de mes déplacements en train.» Libéré des règles gabarit qu’il utilise comme guides il crée une somme de formes en les combinant d’autres préexistantes. Faisant suite à « Draisine Furtive » (Star 9) son nouveau livre créé avec le graphiste Julien Fischer réunit de nouvelles propositions ébullescentes, effervescentes.

Denervaud 2.pngDes traits noirs, appuyés, des ombres plus pâles créent des aplats et des profondeurs inédites et un foisonnement. Le dessin semble en perpétuel mouvement. Il ouvre des fenêtres sur un paysage, étrange végétale, cellulaire à la fois tortueux et drôle. L’artiste semble toujours rompre avec quelque chose - ne serait-ce que le silence. Dans ce qui paraît brouillon et bouillonnement tout est attirant et source d’élan. Un tel exercice ignore l’austérité au sein des formes proposées dans l’harmonie et le discontinu. L’œuvre nourrit le regard de manière intempestive mais délicate.

De tels intermezzos sont tout sauf des mascarades. La radicalité se mêle à la momerie. Et un vent neuf souffle, là où tout circule, s’assouplit, semble à l’aise. Demeure une agilité volubile, une existence dissolue et une « punch » particulier entre échappements et retours.

Jean-Paul Gavard-Perret

 

11:02 Publié dans Images, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.