gruyeresuisse

31/10/2017

Feng Li : de jour comme de nuit

Fengli2.jpg"White Night" (Nuit blanche) est un ensemble de photos prises à la dérobé par Feng Li dans sa ville natale Chengdu. Arpenteur de l’asphalte l’artiste saisit au débotté tout ce qui lui paraît insolite. La dérive urbaine devient un magasin de l’étrange – du désopilant à une certaine horreur.

 

Des silhouettes (mannequins, vieillards, jeunes femmes, etc.) ne demeurent que des fragments : un dos, une jambe. Voire parfois un cadavre canin.

 

 

 

Fengli.jpgLes couleurs vives n’empêchent en rien la montée d’une atmosphère éloignée du rêve chinois tel que ses dirigeants le chantent.

 

Feng Li est plutôt du genre enchanteur pourrissant là où la lumière et l’obscur se confondent. L’artiste ne cherche pas la destruction de l’une par l’autre. Dans son aspect spectaculaire le monde reste néanmoins tel qu’il est loin des mythologies officielles. Ne demeure ici que leur gouffre glacé. L’indécence n’est pas celle des photos mais de la réalité. Le photographe, en se marche forcée, montre l’envers du décor entre dérision et empathie pour ceux qu'il saisit.

Jean-Paul Gavard-Perret

Feng Li, "White Night", Editions Jiazazhi Press, 2017, $50

09:20 Publié dans Culture, Images | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.