gruyeresuisse

26/09/2017

Là où la lumière respire - Ann Loubert

Loubert bon.jpgAnn Loubert, exposition, Numaga, Colombier du 23 septembre au 29 octobre 2017.

De l’œuvre d’Ann Loubert naissent de multiples épanouissements et florescences au sein d’une sensualité prégnante mais discrète. Elle est suggérée par un impressionnisme minimalisme entre le tumulte et le vide. L’intime se dit au sein de l’infime. La lumière respire.

Se crée contre le chaos et la nuit ce qui relie l’intérieur à l’extérieur en un vêtement de lumière. L’univers est contenu dans de simples taches de couleurs et des lignes capables de retrouver une « note » perdue.

Loubert 3.jpgTout redevient geste inaugural, se rapproche de l’indicible. Un rythme jaillit d’un geste souple et précis. D’infimes silences bâtissent l’espace. La sensation glisse ou nage en une éloquence insidieuse et douce. Sur leurs tiges des fleurs jouissent, suspendues dans l’écume blanche du support.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.