gruyeresuisse

16/05/2017

Vasilis Zografos : la peinture et le silence

Vasilis.jpgVasilis Zografos, Phryctoria, Espace L, Genève, 18 mai au 24 juin, 2017

 

 

Dans l’œuvre de Vasilis Zografos c'est tout un paysage physique aussi bien que mental qui s'élève. Empreintes des genèses arides, lisières au tain usé, étranges érections nuageuses atteignent la nuit en haussant le ton mais sans rien agiter. Tout tient droit - ou presque mais en répondant aux sollicitations du vide
Vassilis 3.jpg

 

La peinture devient un sablier géant et retourné sur la précarité des êtres et des choses. Vasilis Zografos suggère la lenteur d'un temps étiré et règle ses images sur la lumière rétrécie. Avec le but secret d’aborder - un jour - le monde à venir avec l'émoi d'un enfant réconcilié.

 

 

 

 

 

 

Vassilis 4.jpgDans l’œuvre, les remparts s'affirment dérisoires. Des trouées sourdes sapent l'apparence. Désert que désert pour l'équilibre de part et d'autre d'un oubli tranché ou d’une légende traversière. La peinture veut offrir de belles échappées mais que peut-elle sinon induire des interrogations muettes face au temps qui fait main basse sur les territoires humains ?

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.