gruyeresuisse

10/05/2017

Formes, traces, signes : Mahmoud Hamadani

 Mahmoud.jpgMahmoud Hamadani, « Fugues, Dubner Moderne Lausanne. Du 9 mais au 1er juillet 2017.

Gris, noirs, blancs : les dessins à l’encre sur papier de Mahmoud Hamadani, dans leur minimalisme radical, créent des émergences impressionnistes de signes calligraphiques à forte puissance poétique. Ils ne sont en rien des traces mélancoliques, ils portent à la limite de l’art mais à l’intérieur de lui-même. Demeure une présence sourde où le dessin croit à ses formes jusqu’en ses effacements.

Mahmoud 2.jpgL’artiste souligne des gouffres de présences implicites. Le dessin devient un noyau à partir duquel se déploie une chorégraphie en plans fixes au sein d’une expérience abstractive d’un genre particulier. Elle devient la source d’une plasticité fragile et puissante vers un espace où tout se perd sur le support afin que subsiste l’ordre d’une pure émergence.

Mahmoud 3.jpgMahmoud Hamadani ne plonge jamais dans le tumulte des formes. Les traces restent comme une énigme sur le papier. Elles suggèrent une forme d'absence d'image mais en même temps de rapprochements vers le signe selon une extase plastique. L'aventure de l'art devient celle du langage. Le modelage formel finit par avoir raison de tout. N’est-ce pas ainsi que l'art trouve sa plénitude ?

Jean-Paul Gavard-Perret

18:58 Publié dans Images, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.