gruyeresuisse

28/04/2017

Ester Vonplon : consistante défaite

Vonplon.jpgEster Vonplon, « Alleine tanzend – irgendwo » (en collaboration avec Jürg Halyer) Kunstverein Konstanz, du 28 avril au 13 Juillets 2017

Les photographies d’Ester Vonplon créent un monde énigmatique en d’étranges harmonies et dans un principe de distension avec le réel. Cela peut rappeler parfois un certain animisme plus qu’un processus d’identification. La projection propose une solitude vivante même si la photographie abandonne le monde des psychismes humains

Vonplon 3.jpgUne communication secrète donne vie à la nature et parfois de l’être (qui ne peut plus vraiment s’identifier). Surgit une architectonie de la vision. Elle permet de voir plus grand. Il ne s’agit plus de contempler la réalité « comme il faut » mais autrement dans une sorte de victoire sur l’opaque même si les ombres demeurent La photographie propose une consistante défaite au profit d’une autre, tout aussi fugitive, dans l’évanescence des phénomènes là où le monde solide devient labile et précaire.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.