gruyeresuisse

11/02/2017

Fragments d’hypnose et forêt des songes : Anaëlle Clot

Clot.pngAnaëlle Clot, « Bruissement », Galerie du Théâtre du Crochetan, Monthey, du 10 mars au 28 mai 2017.

Dans les dessins d’Anaëlle Clot jaillit ce n’est pas un ordre du simple point de vue mais d’une mise en rêve du paysage et du rébus qui l'habite. L'œil semble se chercher en lui comme on disait autrefois que l'âme se cherche dans les miroirs. Par concentration et précision du dessin l’artiste crée une ouverture du champ au sein de forêts des songes peuplés d’insectes et d’animaux mirifiques. Tout se noue avec délicatesse pour produire une fantaisie et une hypnose. Le monde virevolte et se fixe entre ici et ailleurs en une extra - territorialité si bien qu’Anaelle Clot subvertit les notions habituelles de dehors et de dedans.

Clot 2.jpgCe n’est plus seulement la mélancolie transcendantale qui s'exprime dans une telle vision de la nature. Par le repérable l’artiste donne accès à une autre royaume et une transformation des éléments naturels. Les éléments à forte connotation organique et comme emboîtés les uns dans les autres créent une visualisation de la croissance et de ses perturbations « atmosphériques ». Une forme de révélation post-romantique plus ou moins féerique témoigne - par un travail de patience jusqu'à la perfection - d’une retraite où le « factice » de l'illusion devient le gage d’un parcours poétique. La célébration est majeure.


Jean-Paul Gavard-Perret

Écrire un commentaire