gruyeresuisse

31/01/2017

Nan Goldin : femmes au bord de la crise de nerfs


Goldin 3.jpgEn 700 diapositives de 1985 retravaillées 20 ans plus tard, Nan Goldin propose son installation la plus célèbre à New York. L’œuvre est une sorte de journal intimiste et libre où les femmes sont montrées sans fard dans leur quotidien parfois très rude (euphémisme). Goldin 4.jpg

L’ensemble est aussi critique, caustique que sourdement nostalgique. S’y retrouve le coup d’œil spontané et incisif de la photographe.

Goldin.jpg

 

L’artiste découpe sa vie  en thématiques accompagnées de diverses musiques. Détachées du discours féministe pur et dur les œuvres se rapprochent parfois d’une forme particulière de fantastique quotidien voire d’un certain grotesque aussi involontaire que programmé. Goldin 2.jpgLes failles du monde occidental sont mises en évidences. La femme n’est plus montrée comme sujet à fantasmes. Elle est « l’objet » mal mené des hommes et de leurs désirs prédateurs.
Jean-Paul Gavard-Perret

Nan Goldin, "The Ballad of Sexual Dependency", MOMA, New York, du 11 juin 2016 au 12 février 2017.

16:47 Publié dans Femmes, Images | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.