gruyeresuisse

03/01/2017

Mark Cohen l’enchanteur de Mexico

Cohen 2.jpgLe photographe américain Mark Cohen a effectué plusieurs voyages dans les années 80 et 90 à Mexico. Refusant toute propension documentaire ou anthropologique - manie qui s’empare souvent les photographes forains - il s’est laissé prendre par la mégalopole, son charme surréaliste. Sans jamais toutefois insister sur ce plan.

Cohen.jpgLa beauté émerge selon des angles particuliers et des contours décalés qui se détachent sur fond d' " absence " malgré les brouhahas implicites de la ville. Les formes sont fragiles et dures, incertaines et pures. Mexico devient sinon un non-lieu du moins un hors-champ.

 

 

cohen 4.jpgL’extase est nue grâce à ce que l'artiste découpe et soude. Jaillit une béance immobile ou mouvante, jamais comblée mais irréductible. La  poésie est là. Elle part toujours de ce que la ville inspire. Le regardeur ne peut que se perdre en son suspens et s'y consumer.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Mark Cohen, Mexico », avec un poème d’Octavio Paz, Editions Xavier Barral, 45 €.

11:46 Publié dans Images, Monde | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.