gruyeresuisse

06/09/2016

Comme un larron en foire : Florian Javet

 

AAAJavetBON.jpgFlorian Javet, « La mer, la pampa, un lac », Ateliers de Bellevaux - Entrebois 27, Lausanne, du 7 au 11 septembre 2016.

Florian Javet fait mentir la fameuse sentence du Paul Klee dans son Journal : « dans le pays helvétique le peuple devrait franchement proscrire l’art par la loi » (Grasset, p.197). Il est vrai que le peintre attaquait moins les artistes que ceux dont le métier était de les défendre. Toujours est-il que Javet - comme l’on dit de manière familière - « fait le boulot ». « La mer, la pampa, un lac » lui offrent trois unités d’élection de lieux et d’action où, comme il le précise, il reste possible de « composer des scènes sous la contrainte ».

AAAJavet 3.jpgA partir de références hétéroclites le plasticien propose des rapprochements improbables chers aux « cadavres exquis surréalistes pour combiner objets, figures, animaux et lieux en procédant par tirage au sort ». Le jeu en vaut la chandelle : les images aléatoires et leurs symboles (idem) ramènent à l’histoire de l’art, au western, au film d’aventure, à la psychanalyse et autres plaisanteries du même type selon des dérives et des digressions jouissives où la vie se retrouve à l’envers.

AAAJavet2.gifL’artiste comprime et étend les lieux et leur « nature » par effet de surface ou de profondeurs cachées et imprévues. Tout est aussi lourd qu’aérien, inquiétant que drôle. Surgissent des cérémonies plus orphelines que sacrificielles au sein d’une énergie qui joue de la perte des repères et ouvre à l'insaisissable dont l’artiste sublime la rage, le romantisme ou la farce.

Jean-Paul Gavard-Perret

20:43 Publié dans Images, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.