gruyeresuisse

12/08/2016

Touches de présence - Aaron Mc Elroy


AAron.jpgAaron Mc Elroy sème la lumière dans des corps apparemment éteints afin de saisir le souffle charnel brûlant encore de vie. Les regards - lorsqu’ils sont rarement visibles - suintent du silence comme si le néant touchait des profondeurs cachées dans les méandres des formes. Le photographe reste sur les sentiers de la solitude. Ne demeurent que des lambeaux du corps oublieux d’empreintes de printemps.

AAron 2.jpgPourtant l’hiver des femmes est encore loin. Mais l’atmosphère suggère une sorte d’ennui palpable. Les courbures s’estompent. Reste pourtant des touches de lumière de la jeunesse même si le corps épouse l’obscurité blanche. Il est en attente, en arrêt à la rencontre du rien enseveli : « Neneka prête à tout » comme aurait dit Artaud. La ténèbre coule dans les veines, déborde, ploie sous l’ultime pluie d’éclairs et le miroir des doutes.

Jean-Paul Gavard-Perret

10:02 Publié dans Images | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.