gruyeresuisse

19/07/2016

Spencer Tunick face à Melania et Donald Trump

AAATunic2.jpgMelania Trump n’est pas la seule femme à avoir fait le buzz lors de la première journée de la convention républicaine de Cleveland (Ohio). Spencer Tunick a réuni 100 femmes nues qui portaient au-dessus de leur tête un miroir rond afin de refléter non seulement le paysage proche du rassemblent politique mais le savoir féminin en écho à la nature. Face aux institutions et par son acte l’artiste a voulu célébrer la nature sacrée de la femme et rappeler sa puissance. Il prouve qu’elles restent l’avenir du monde. Ce travail interactif est spécifique à toute la stratégie du créateur. Il a souvent proposé des installations/performances qui intègrent artistes et ceux qui ne le sont pas afin de créer un art aussi individuel que collectif.

AAATunic3.jpgLes Républicaines mais aussi les Démocrates et représentantes d’autres partis ont été invitées à cette glorification venant mettre à mal la rhétorique haineuse de Trump envers les femmes et les minorités. Plus de 1800 femmes se sont proposées pour être retenues en cette performance afin de réclamer des changements et sans tenir compte de l’endroit où une telle installation pouvait se tenir. Le lieu est d’ailleurs resté secret afin d’éviter les répressions et les interdictions et afin que l’art devienne un contre-pouvoir face à ce qui reste un sujet de controverse dans la course à la présidence : la nudité des femmes. Sujet tabou dans l’américaine puritaine (FaceBook) compris).

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Les commentaires sont fermés.