gruyeresuisse

04/04/2016

Henriette Schuster : Barocco metrico


Schuster 3.jpgHenriette Schuster, « Conglomérats », Galerie Viceversa, Lausanne, 12 mars – 16 avril 2016.


L’abstraction géométrique d’Henriette Schuster est d’une élégance subtile. L’artiste monte des formes simples mais jamais rigides afin de sortir du fouillis visuel. D'où - paradoxalement peut-être - le calme qui atteint les pièces discrètes et sereines qu’elle propose. Jaillissent une énergie et un vertige visuel là où la créatrice brûle les artefacts joaillers pour atteindre des formes pénétrantes.

Ses assemblages minutieux touchent des régions secrètes et essentielles. Abstraire ne se limite donc pas à partir du monde pour en garder des éléments significatifs, couleurs, formes géométriques, lumières mais à proposer l’ouverture de nouveaux champs. L’abstraction en entrant dans celui de l’orfèvrerie provoque un rayonnement sourd et inédit. Existe donc et jusque dans le travail du bijou un écart essentiel qui ravit.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.