gruyeresuisse

21/03/2016

Le désir de peinture d’Aurélie Gravas - entretien avec la bienveillante

 

Gravas.jpgAurélie Gravas, « Guitar Solo », Galerie Heinzer Reszler, Lausanne, du 18 mars au 27 avril 2016.

 

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ? Mes enfants.

 

Que sont devenus vos rêves d’enfant ? Ils me font lever le matin.

 

A quoi avez-vous renoncé ? A la cigarette.

 

D’où venez-vous ? De France.

 

Qu'avez-vous reçu en dot ? Je ne sais pas encore.

 

Un petit plaisir - quotidien ou non ? La douche.

 

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ? Mon travail.

 

Quelle est la première image qui vous interpella ? Une peinture dans l’appartement de mes parents qui représentait Orphée en train de se retourner vers Eurydice inachevée.

 

Gravas 3.jpgEt votre première lecture ? Les mythes grecs - Orphée et Eurydice.

 

Comment définiriez-vous votre approche de l'"abstraction" ? Je veux voir quelque chose apparaître. Je ne suis pas protocolaire. L’abstraction, je la découvre de la figuration. Il faut que ça « sonne ». En décontextualisant les formes figuratives, je les trouve abstraites. C’est une question à laquelle il faudrait répondre tous les 6 mois. Pour tenter ici une définition, ce serait : extraire une forme imprévisible.

 

Quelles musiques écoutez-vous ? J’aime la poésie de certaines chansons de Bashung. Toute la transe de Nass el Ghiwane. La désinvolture de Mazzy Star. "Ave Maria" par La Callas. Le Requiem de Mozart aussi. Prokofieff Roméo et Juliette. Young Marble Giant.

 

Quel est le livre que vous aimez relire ? "Frankenstein" de Mary Shelley, "La Gradiva" de Wilhelm Jensen, "Tintin".

 

Quel film vous fait pleurer ? "Dersou Ouzala" de Kurosawa, "Le salon de musique" de Satjajit Ray. "Melancholia" de Lars von Trier est le dernier film qui m’a fait pleurer à chaudes larmes

 

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez-vous ? A quelle heure ?

 

Gravas 2.jpgA qui n'avez-vous jamais osé écrire ? A mon père.

 

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ? Les déserts.

 

Quels sont les artistes et écrivains dont vous vous sentez le plus proche ? Je ne me sens pas proche dans la pratique mais j’aurai eu de bons moments à passer (même s’ils avaient été mauvais) avec Socrate, Braque, Gauguin, Emil Nolde, Hilma Af

Klint, Philip Guston, Jean Brusselmans, Sonia Delaunay, Piero Della Francesca, Fontana, Homère, Sadeq Hedayat, Borges.

 

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ? Un arbre.

 

Que défendez-vous ? L’amour, la tendresse, la bienveillance.

 

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"? C’est ça.

 

Que pensez-vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?" C’est marrant.

 

Quelle question ai-je oublié de vous poser ? Je ne sais pas.

 

Interview par Jean-Paul Gavard-Perret, le 21 mars 2016.

 

 

09:33 Publié dans Femmes, Images, Vaud | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bravissimo

Écrit par : Courcelles | 22/03/2016

Les commentaires sont fermés.