gruyeresuisse

15/03/2016

Léonore Baud : "la photographie est une absence" (Dina Vierny)

 

 

Baud 2.jpgLes photographies de Léonore Baud sont moins "du" paysage qu'un regard, une pensée, une filature à partir de la nature (Lac Lémenc), de lieux architecturaux en construction (campus de Lausanne). L'objectif est d'introduire non le mais du motif dans une langue plastique qui permet de se trouver elle même par ce qu'elle creuse.

Baud 3.jpgAux lieux premiers succèdent sa poésie qui n'a rien de forcément romantique même s'il arrive que Léonore Baud transforme la littéralité et le trivial en des espaces étranges et poétiques. Existe un franchissement de la frontière du réel au moment où tout est en suspens par l'épreuve de la météorologie comme du travail des hommes.

Baud.jpgL'affirmation de la postmodernité est liée ici à une civilisation technique, industrielle et urbaine comme aux espaces naturels montagnards et lacustres. Léonore Baud réussit à créer un langage photographique à la fois atonal mais envoûtant. Elle permet de découvrir et d’explorer l'alchimie d'une photographie capable de fixer par l'éphémère des instants parfois réalistes parfois oniriques dont le langage particulier n’offre que peu de prise à la récupération.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.