gruyeresuisse

26/02/2016

Not Vital : éloge de la perfection

  

not vital.jpgNot Vital, « 12 + 2 + 1 », Art Bärtschi & Cie, Genève, du 14 janvier au 12 mars 2016.

 

Not Vital peut faire passer Brancusi lui-même pour un baroque. Ses statues sont des formes primitives aux surfaces lisses, parfaites, brillantes, minimalistes. Il faut les scruter de près tant Not Vital travaille une économie de détails. Ces « Têtes » deviennent des modèles d’abstractions quasi pures. Elles imposent leur universalité. Le revêtement enrobe les reliefs d’une même pellicule créée par une haute technologie mise au point par l’artiste. Chaque pièce se couvre de reflets en créant un jeu d’éloignement et de proximité, de chaleur et de froideur qui saisissent le spectateur. .

 

Not Vital oblige l’image à revenir à un état premier. Elle donne une forme à une avant-forme dont le spectateur doit «dévisager » les contenus. Dans ce qui peut sembler un gouffre d’ombre, l’éclosion de miracles, l’ascension de merveilles ont lieu et affichent l’absolu de leur évidence. L’ivresse de la perfection se fait art par des formes aussi simples qu’éloquentes et par leur puissance poétique. Chaque sculpture vit sa propre vie, parle d’elle-même et ne témoigne pas forcément de ce qui se passe autour.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

Cher Monsieur Gavard-Perret,

Par un heureux hasard, je tombe aujourd'hui sur votre texte publié dans Femmes, Genève, Images, Suisse datant du 27 août 2015 concernant mon travail artistique.

s'intitulant Isabelle Battolla l'amphybiolite.

Tout d'abord, j'étais très surprise comment!!! un article sur mon travail sans que j'en sois au courant, puis flattée que l'on puisse s'intéresser et mettre des mots à ce travail.

Bref! Je l'ai lu avec intérêt et pour vous dire cela m'a vraiment touchée. Je ne sais quoi dire d'autre que vous remercier infiniment. Merci merci! J'en suis rond de flan!

De plus, j'ai beaucoup apprécié votre manière de décrire votre ressenti, votre compréhension par rapport à ces travaux. Votre regard, votre propre imaginaire m'a fait redécouvrir mes sentiments d'intériorité...

Permettez-vous SVP Monsieur Gavard-Perret que je mette votre texte sur ma page de membre du site ou Visarte-Genève ? j'en serai ravie.

Dans l'attente de votre réponse,

Cordialement
Isabelle Battolla

Écrit par : battolla | 02/03/2016

OK, bien sûr. Cordialement. Et merci pour vos mots.

Écrit par : gavard-perret | 02/03/2016

Excusez-moi auprès de Not Vital dont j'apprécie énormément son travail.

Écrit par : battolla | 02/03/2016

Les commentaires sont fermés.