gruyeresuisse

03/10/2015

Belles de nuits : André Gelpke

 

Gelpke.jpgAndré Gelpke, “Sex Theater”, Cpress, Spector Books, 2015.

 

 

La série "Sex-Theater" le Zurichois André Gelpke fut créée dans les années 70 et montre différentes performances dans les cabarets douteux du quartier St Pauli de Hambourg :  the Alcazar, Regina, Salambo, etc.. Le photographe était fasciné moins par le spectacle des artistes que leur préparation. De tels performers osaient révéler les fantaisies sexuelles d’une société luthérienne inhibée. Tous ces artistes relégués au rayon le plus bas du spectacle performatif, selon le créateur, rêvaient d’un monde idéal. Beaucoup pensaient ouvrir une conjonction nouvelle à l’être ente la terre et le ciel.

 

 

 

Gelpke  2.jpgElle n’apparaît pas forcément dans les photos nimbées de tristesse de l’artiste. Si bien qu’il n’est pas toujours donné à une forme de liberté de naître. Celles et ceux qui se voulaient porteurs d'alliances et de souffles discordants restaient les réprouvés d'une époque que le temps égara. Ils jouèrent dans le sordide même si cela s'appelait Eden au sein de  nuits des marins en goguettes. Gelpke ne les montrent pas. Il se concentre sur les belles de nuit et leur fatigue dans le backstage sordide d'une scène qui restait pour le voyeur  le pays espéré. Il se perdait dans les signe d’une traversée remisée en une expérience du visible que la plupart des spectateurs étaient inaptes à saisir. Ils ne venaient pas là pour embrasser les arcanes diaphanes mais se « rincer l’œil » de la manière la plus basique qui soit.

 

 

 

J-P Gavard-Perret

 

09:57 Publié dans Images, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.