gruyeresuisse

26/06/2015

Les « extra-vacances » de Katja Schenker

 

Katja_Schenker 3.jpg

Katja Schenker, Temps Suspendu, Galerie Mitterrand, Paris , jusqu’au 11 juillet.

 

Pour ses performances comme pour toutes ses créations Katja Schenker part souvent d'objets, de matières ou de « paysages » quotidiens qu'elle soumet à des métamorphoses fascinantes. Les images créées restent des interrogations formelles où entrent en résonances des squelettes du monde, des monochromes de rochers, des failles et des étendues dans des oasis de lueurs où s’abreuvent des méditations profondes.

 

Katja_Schenker.jpgDe chaque création, photographie, dessin, installation tâtonnent des impasses où se contorsionnent des épopées virtuelles, d’incrédules chorégraphies, des structures et des surfaces monumentales où la rebelle « danse » là où jubilent ses extravagances qui fécondent émois et doutes. Pêle-mêle dans les étreintes que propose Katja Schenker le monde s’imbibe aux buvards des formes et des heures. La silhouette de l’artiste se fond avec ses lieux, ses matières, leurs assemblages pour d’inédites escapades où le songe se pétrit loin des logiques anémiées des formules apprises.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

15:13 Publié dans Femmes, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.