gruyeresuisse

17/05/2015

Pierre Abensur chasseur de chasseurs

 

 

 

abensur.jpgPierre Abensur, « Trophées subjectifs », du 24.2 au 15.6 2015, Musée de la Chasse et de la Nature, Paris.

 

 

Pour sa série de Trophées subjectifs. Pierre Abensur, photographe et reporter, parcourt le monde (Suisse, Mongolie, Argentine ou Finlande)  depuis des années. Il « chasse » les chasseurs suivant une règle inamovible : l’homme est saisi dans la nature avec l’un de ses trophées. Tout autre apport aliènerait le propos. Une telle rigidité thématique et sémantique permet d'accumuler le non exprimable. L'espace local, la durée  du moment de la prise crée une dimension dans lequel le lieu se déplace de son segment géographique. Se crée un paysage et un portrait autant physiques que mentaux.

 

abensur 2.jpgChaque mise en scène s'affirme comme une trouée insidieuse et sourde. Elle sape l'apparence que le sujet semblerait induire.  Les silhouettes immobiles au milieu des reliefs créent un écart grâce à la maîtrise de l’artiste. Chaque photo emporte au plus profond de soi. Elle lui rend un espace particulier : de vie là où la mort fut donnée. Sans que pour autant l'artiste suisse donne la clé sur son propos. Le chasseur a beau redresser les épaules, le cou, la tête.  Le portrait devient un ventre où l'espace s'ouvre : émerge un  territoire très intérieur sauvé du charnier. Il arrive  parfois  qu’en un tel « propos » le vent tourne sans rapatriements possibles.

 

 

J-Paul Gavard-Perret

 

15:12 Publié dans Images, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.