gruyeresuisse

13/05/2015

Fay Ray : Athena du XXIème siècle

 

 

 

 

Fay Ray.jpgLes silences du corps féminin se métamorphosent dans les œuvres expérimentales de Fay Ray en flammes. Elles se logent sous la peau et sont alimentées par quelques images secrètes qui ne sont pas sans rappeler Lee Miller ou Man Ray. L’artiste américaine instruit  une mythologie intime que chaque femme porte en elle? Chacune rêve de s'approprier des lieux forgés de légendes, de désirs, de passion même lorsque l'écho des ténèbres gémit derrière le hululement d'une chouette - l'oiseau  d'Athéna. L’artiste en devient la figure contemporaine.

 

 

Fay ray BON.jpgLe noir et blanc de ses collages comme de ses toutes ses images cultive des voies nocturnes mais aussi les murmures des rêves fous. Le regard  des loups s’y piège. Chaque œuvre reste sans emprise ; elle s’ouvre sur l’inconnu(e). Le velouté d’une bouche se pose juste au coin d’un pied. Une nuit en plein jour rêve peut-être d’un chaste enlacement. L’artiste multiplie des cambrures imaginaires sous le regard amusé de l’esprit envolé. Le scintillement d’un cœur  perce le confort moelleux d’une image qui ne recouvre plus mais taille dans le vif les effets de miroir.  Le plaisir déconditionné et libre éclate sans rien que n’en soit vraiment dit : c’est bien là le mystère d’images où l’amour est sans reposoir : ses ailes vrombissent dans le spectre baroque et impeccable.  Il ouvre le vortex infini pour un plaisir indéfini. Chaque image s’échancre dans une nuée de fragments ardents. Ainsi commence un voyage fermé au paysage mais grand ouvert pour des visions adjacentes.

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

 

 

Louis B. James gallery, New-York.

 

Samuel Freeman gallery, Los Angeles.

 

 

 

 

 

11:56 Publié dans Femmes, Images | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.