gruyeresuisse

04/02/2015

L’œuvre sans œuvre de Florence Jung

 

 

Florence Jung, Scénographie réalisée par Lucas Uhlmann, Circuit, Lausanne, 14 février – 14 mars 2015.

 

 Jung 3.jpg

 

Née à Sarreguemines Florence Jung a découvert sa vocation artitique en Suisse : Berne, Zurich et surtout Lausanne où elle  revient en 2015 invitée par le centre d'art "Circuit". Tout commença pour elle de manière improbable. Ignorante des théories et des techniques plastiques qui auraient pu l'emmener vers un point précis c'est à la bibliothèque qu'elle a découvert l'histoire de l'art par ordre alphabétique… Pour ses examens reproduisait ce qu’elle avait vu dans les monographies. Cette manière « brute » d’aborder l’art ne fut pas sans influencer sa manière de « produire » une œuvre  tout en validant son cursus académique.  Mais elle  trouva sa voie en s’intéressant aux artistes créateurs d’expériences au sein du réel. « La forme ne m'a jamais vraiment intéressée » dit-elle et c’est dans l’esprit des  Ian Wilson, Maurizio Cattelan qu’elle s’est lancée en un actionnisme particulier.

 

 

Là encore le hasard fit bien les choses. Invitée par une amie sportive et photographe à créer un texte  ,  la performance ne put avoir lieu (le ring ne pouvant entrer dans le musée…). Florence Jung -  les invitations à la performance étaient envoyées - accepta de réaliser « pour de vrai » l'utopie d'un art accessible à tous. S’emparant du listing de la chambre d’agriculture du lieu elle invita par téléphone les fermières au vernissage. L'unique condition était de porter le parfum que l’artiste leur offrait : Eau de Campagne de Sisley. Quelques femmes répondirent présentes et contre toute attente - lorsque l’artiste précisa son projet lors de l’inauguration - les gens ont commencé à se renifler les uns les autres. « D'abord discrètement et au bout de dix minutes, c'était la chasse aux sorcières (ou aux fermières) » dit l’artiste. La performance et un art olfactif naissaient presque à son corps défendant sous ses yeux.  « J'ai réalisé qu'impliquer les humains pouvait se révéler rudement efficace ». Le pli de travail de l’artiste fut donné. Depuis son « œuvre sans œuvre » avance entre actionnisme et méthode contre une certaine idée élitiste de l'art.

 

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

 

 

10:50 Publié dans Femmes, Images, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.